Category Archives: Uncategorized

La surprise du retour

Mardi 26 juillet.

Afin de faire une belle coupure dans ce long voyage vers la Belgique, nous avons réservé une petite surprise aux enfants. En cherchant sur le net la liste des parcs d’attractions en Allemagne, nous avons repéré que Legoland (pas celui du Danemark hein) se trouvait juste sur notre chemin. Nous avons donc passé notre journée dans ce parc au grand bonheur des enfants. 

Et après la journée, une bonne nuit de repos en pleine campagne.

Over

Advertisements

Remontée vers le nord

Dimanche 24 et lundi 25 juillet

Après la visite des lacs, nous quittons Papy et Dedes afin de reprendre notre route vers la maison alors qu’eux retourne vers Split pour reprendre leur avion. Nous traversons le massif qui sépare les lacs du littoral pour, finalement, encore profiter d’une nuit au bord de l’eau, cette fois plus au nord de la Croatie.

Lundi matin, nous partons de bonne heure afin de rejoindre le nord de la Slovénie. Après un stop récréatif à Ljubljana, nous nous rendons compte que nous pourrions aller plus loin et décidons donc de nous arrêter en Autriche. Mais après quelques kilomètres dans ce pays, les nuages trop gris nous poussent à postposer encore l’arrêt en espérant toujours qu’il fera plus beaux derrière la prochaine montagne. Finalement, c’est derrière la frontière Austro-allemande que nous retrouverons le soleil et que nous passerons la nuit, après 455 kms de route et 4 pays traversés en moins de 12 heures. Un record qui rend Alexis très fier!

Les lacs de Plitvice 

Samedi 23 et dimanche 24 juillet.

Samedi, notre location  s’achève à Klis et nous profitons des deux derniers jours de Papy et Dedes en Croatie pour les faire voyager vers le nord dans le parc national des lacs de Plitvice. La route est assez longue mais beaucoup d’autoroute. Donc, après un départ un peu retardé par Sacha, nous arrivons vers 16h là bas.

Presque par hasard, nous y croisons nos voisins et prenons le souper ensemble avant une petite nuit de sommeil afin d’être les premiers à l’entrée du parc.

Nous ne sommes pas finalement pas les premiers mais nous évitons tout de même la file à l’entrée et profitons de ces incroyables paysages sans être trop incommodes par des cars de touristes. 

Difficile de décrire ces 16 lacs et les milliers de cascades qui les remplissent (ou les vident, c’est selon), alors quelques photos valent mieux que de grands discours.

La peka

Vendredi 22 juillet.

Vendredi, il est deja temps pour nous de préparer notre monture pour ma suite du voyage. En effet, quand nous restons un certain temps dans une maison, nous avons un peu tendance à nous étaler et il faut faire re rentrer tout cela dans le van. Ca prend un certain temps. 

Le matin, nous avons profité une dernière fois de la mer Croate (croit-on) et avons ramené la voiture de location pour les derniers jours de Papy et Dedes et leur dernière grande excursion.

Vendredi soir, le propriétaire de la maison nous a proposé de préparer une peka, un plat traditionnel croate qui cuit à l’étouffée dans une cloche sous les braises du barbecue. La cuisson dure environ deux heure et consiste principalement a remettre des nouvelles braises sur la cloche. 

Le résultat est tout simplement délicieux et le partager avec notre hôte, sa fille et son beau fils ajoutera à notre voyage un nouveau moment inoubliable. Puisqu’il nous a donné la mission de ne rien laisser, nous y faisons honneur et saucons le plat jusqu’à la dernière goutte. 

Brač et Solin

Mercredi 20 juillet.

Toujours à 6 dans le van, nous embarquons à 7h45 sur le ferry qui nous emmène sur l’île la plus proche de Split: Brač. Apres 45 minutes de traversée avec les enfants assez calmes, nous nous engageons sur l’île avant la plupart des touristes et autocars qui la silloneront un peu plus tard. Sur les conseils de la fille d’Ivana, nous commençons par le point le plus haut de l’île qui culmine à 780 mètres: Vidova Gora. Ce sommet est également le “toit” de toutes les îles de l’Adriatique. Il offre donc une vue magnifique et parfois vertigineuse sur les îles alentours. 


L’objectif suivant est la petite point de sable qui s’enfonce dans la mer sur la photo ci-dessus. C’est la plage de Bol: Zlanit Rat “corne d’or”. Cette plage fait 600 mètres de long et a la particularité de changer de forme au gré des courants maritimes. Elle est aussi très très prisée et donc assez remplie en ce 20 juillet. Nous trouvons néanmoins une place relativement calme.

Après la plage et le dîner, nous passerons par Škrip, connue pour ses anciennes carrières romaine où l’empereur Dioclétien fit venir chercher les pierres pour la construction de son célèbre palais de Split. Aujourd’hui encore, la pierre de Brač est utilisée dans la construction en Croatie. 

Nous terminerons l’après-midi dans un petit port comme on en trouve des dizaines sur les îles dalmates pour déguster une saveur locale..


Et retour sur le continent.

Jeudi 21 juillet

Après un petit déjeuner cool sous les premières chaleurs de la journée, nous allons visiter le site archéologique romain de Solin ou Salona qui se trouve à 5 kms de notre maison en direction de Split. Les romains l’occuperent jusqu’au 7ème siècle avant d’en être chassés par les Avars. 

Malgré qu’il ne fait pas partie des grands spots touristiques, le site est assez grand et bien conservé. Il n’y a donc pas trop de monde. A part la chaleur, c’est idéal pour visiter. Nous essayons d’expliquer la civilisation romaine à Alexis mais c’est encore difficile pour lui de se situer dans le temps: entre les dinosaures et les personnes tres âgées, il a du mal à imaginer d’autres epoques…. mais il s’y intéresse tout de monde et nous lui promettons de voir un Asterix plus tard afin de lui expliquer un peu mieux et ça, ça le motive.

Nous rentrons, en nage, pour se rafraîchir un peu a la maison. 

Fin de la journée.

Klis et Split en famille

Jour y: Korcula – Klis  (160 miles)

Après une semaine totalement sédentaire et une dernière journée marquée par un bel orage, nous quittons samedi matin l’île de Korcula pour rejoindre Klis qui se trouve à quelques kms de Split. Après une longue journée de route, heureusement pas trop chaude mais très venteuse, nous arrivons à notre nouvelle maison où nous accueillerons Papy et Dedes ce dimanche. 

L’accueil des propriétaires est tout simplement charmant. La vue sur Split est panoramique  (nous sommes déjà à 300 m au dessus de l’Adriatique) et la maison  est très belle autant dedans que dehors. Les enfants jouent au jardin avec les nombreux jouets préparés par nos hôtes pendant que nous dégustons tranquillement le traditionnel Rakiya en bavardant avec Ivana et son mari.

Nous tenterons bien de descendre à Split, mais un festival electro bloque une partie de la ville. Sans les enfants, cela ne nous aurait évidemment pas arrêté, mais là nous n’avons d’autre choix que de rebrousser chemin et faire nos courses dans la banlieue. Frustrant de savoir que Carl Cox joue là à quelques kms sous nos pieds… Nous nous contenterons des chants mélodieux de nos enfants.

L’île de Korcula

Jour x (on ne sait plus trop en fait).

Cela fait 3726 kms que nous avons quitté notre maison et, franchement, elle ne nous manque pas. Nous en sommes à notre 8eme pays et emmagasinons toujours plus d’heures de soleil. 

Samedi, nous avons quitté le Monténégro pour rejoindre l’île de Korcula, située à une centaine de kms au nord de Dubrovnik (ville que nous avons épargné aux enfants car nous l’avions déjà visitée il y a 7 ans). Nous avons posés nos valises (enfin plutôt garé notre van) dans un petit camping avec sa petite plage privée afin que les petits puissent à nouveau pratiquer leurs jeux favoris dans l’eau. Et puis aussi pour se reposer un peu après beaucoup de jours de transhumances depuis la fin juin. 

Malgré la barrière de la langue dans ce camping colonisé par les Slovènes, nous nous y sentons bien et avons rencontré quelques Français qui y passent également. Cela faisait longtemps que nous n’avions plus parlé notre langue maternelle. C’est aussi l’occasion pour Alexis d’avoir ses premiers copains de vacances et de les garder quelques jours. Ce petit camping familial et en bord de mer nous a vraiment séduit et nous le conseillons à tout ceux qui cherchent la tranquillité et/ou un bon spot pour les sports nautiques. On ne comptait plus les planches à voile, les paddle et les kayaks entreposés dans le camping ou au bord de la plage.

Il n’y a pas grand chose à rajouter vu que nous n’avons pas encore quitté le camping depuis notre arrivée. La vie de nomade ne signifie pas uniquement de se déplacer constamment mais aussi de trouver l’endroit idéal pour sa tribu. C’est ce que nous avons trouvé dans ce petit camping et c’est pourquoi nous y sommes restés si longtemps sans bouger.